RIVAGES d'ici et d'ailleurs

RIVAGES d'ici et d'ailleurs

LES ANÉMONES

Les animaux-fleurs comme les nomme Maurice Loir, sont fixés à un substrat de préférence dur, par un disque pédieux situé à l'extrémité d'une colonne qui peut plus ou moins se rétracter. Les tentacules urticants sont des armes redoutables pour capter de petits organismes vivants. Pour les anémones, deux types de reproductions sont observés: asexuée (par scissiparité) ou sexuée (une femelle et un mâle libèrent leurs gamètes dans l'eau). Voici les principales espèces que nous pouvons observer.


L'actinie commune
L'actinie commune :

C'est l'espèce la plus présente sur nos estrans rocheux. Le "pissou" comme le nomme les enfants est plus souvent observé avec ses tentacules rétractés. Il est souvent brun et parfois de couleur rouge comme vous pouvez le voir sur la photo. L'absence de tache sur sa colonne évite de le confondre avec l'anémone-fraise.


L'anémone-fraise
L'anémone-fraise :

C'est une espèce qui préfère les endroits moins exposés que l'actinie commune. Elle apprécie les endroits plus ombragés et plus bas dans les cuvettes: sous les pierres ou dans des infractuosités par exemple. Elle est plus grosse que l'espèce précédente, et ces petites taches jaunes/vertes maculant sa colonne la rendent très facile à identifier: une vrai anémone-fraise (Actinia fragacea)


L'anémone verte
L'anémone verte :

La couleur de cette anémone est due en partie à une symbiose avec des algues unicellulaires photosynthétiques: les zooxanthelles. Cela explique pourquoi cette espèce se trouve la plupart du temps en pleine lumière dans des flaques peu profondes. Ces tentacules verts à pointes violettes ne peuvent se rétracter complétement à la différence des autres anémones de l'estran. 


Le dahlia de mer
Le dahlia de mer :

Sur nos estrans, c'est l'espèce la plus grosse et la moins repérable en raison de son aptitude à recouvrir sa colonne verruqueuse de sable et/ou de débris de coquillage (pour exemple observez sur la photo le petit individu de profil situé sous le gros). Le dahlia de mer accueille entre ses tentacules, selon un spécialiste, de petits crustacés qui viennent se nourrir de ses sécrétions.


L'anémone solaire
L'anémone solaire :

Cereus pedunculatus est une anémone reconnaissable par son aspect particulier : les tentacules sont courts et nombreux, la forme apparente est aplati, le disque buccal est large. D’autre part, la longue colonne est souvent enfouie dans le substrat ou des fentes, de telle sorte qu’il est quasiment impossible de décrocher l’animal. On observe également souvent un « tentacule directeur », plus grand et de couleur claire situé sur le bord intérieur de la couronne des tentacules, sans qu’on sache exactement à quoi il peut servir (Il est bien visible sur la photo en bas) Comme l’anémone verte, elle peut accueillir dans ses tentacules des algues microscopiques symbiotiques, les zooxanthelles.


L'anémone solaire vue de la colonne
L'anémone solaire vue de la colonne :

La famille des sagartiidés dont fait partie l’anémone solaire libère des aconties : filaments blanchâtres urticants. Nous pouvons en observer sur la colonne de ce petit spécimen que j’ai réussi à sortir de sa cachette. Les colorations de cette anémone sont très variables en fonction du lieu où elle est observée.  


L'anémone parasite
L'anémone parasite :

L'anémone parasite est plutôt rare à observer. Habituellement, nous rencontrons cette espèce accrochée à la coquille d'un Bernard-l’Hermite, qu'elle protège en échange du reste de ses repas. Mais la seule fois où j'ai rencontré cette anémone sur la côte de jade, plusieurs individus de différentes tailles étaient fixés sur un plastique échoué sur le haut de l'estran. 


L'anémone margueritte
L'anémone margueritte :

Cette petite anémone qui vit habituellement en petite colonie peut être totalement blanche ou avoir un "cœur jaune"


L'halcampa dorée
L'halcampa dorée :

Cette minuscule anémone vit habituellement dans le sédiment mais parfois elle peut être observé sous un rocher. Elle a la partie basale renflée et ne possède que 12 tentacules.