RIVAGES d'ici et d'ailleurs

RIVAGES d'ici et d'ailleurs

L'ophiure écailleuse

L'ophiure écailleuse
L'ophiure écailleuse :

Vous ne pouvez pas la confondre car c'est la plus petite des ophiures (un bras mesure environ 2 cm). En regardant sous une pierre, il faut être attentif pour repérer ces ophiures qui se meuvent en serpentant doucement avec leurs bras souples. Elles sont souvent visibles face ventrale. Je suppose que cela leur permet de capter plus facilement des micro-organismes dans l'eau. Sur cette espèce, j'ai pu voir un reportage très intéressant sur une particularité remarquable qu'un chercheur étudiait en laboratoire, sa bioluminescence (En micro chirurgie celle-ci permettrai une meilleure traçabilité des cellules dans le corps humain). Les bras de cette ophiure deviennent donc lumineux dans certaines circonstances. Quand elle rentre en contact avec un crustacé par exemple. Elle peut même perdre volontairement l'un de ces bras "lumineux" pour perturber le prédateur et s'échapper. Et regardant de près la photographie qui illustre cette description, on aperçoit nettement les petites écailles, qui sont à l'origine du nom de cette ophiure.





Commentaires

  • Aucun commentaire