RIVAGES d'ici et d'ailleurs

RIVAGES d'ici et d'ailleurs

Échinodermes, des épines dans la peau

L'ÉTOILE DE MER COMMUNE

 

 

L'étoile de mer commune utilise ses podia, ou pieds ambulacraires, pour se déplacer et sentir son environnement. En mettant un individu sur le dos et dans l'eau, on peut observer l'effort gracieux de l'animal pour se retourner.

 

 

 

Ballet d'étoiles de mer sur l'estran à marée basse à Ste Marie sur mer en Loire Atlantique.

 

LES OPHIURES

 

A la faveur d'un magnifique séjour sur l'ile d'Houat, j'ai pu découvrir sous une pierre cette belle ophiure fragile. On observe également sous la pierre quelques balanes, les tubes calcaires de serpules ainsi qu'une éponge ou plutôt une ascidie coloniale.

 

 

 

Très peu visible sur l'estran rocheux en raison de leurs petites tailles, les ophiures écailleuses deviennent lumineuses en cas de danger. Pour en découvrir un peu plus vous pouvez consulter cette page 

 

 

L'OURSIN VERT

 


Après avoir trouvé un oursin vert sous une pierre de l'estran, j'ai retourné l'animal pour observer la façon dont il allait utiliser ses pieds ambulacraires. Ces organes ventousés, disposés entre les piquants, servent à la fois à la locomotion, la fixation, la perception, et interviennent dans le procesus de respiration. On remarque également sur la face ventrale, la bouche aux cinq dents, instrument idéal pour brouter les organismes vivants sur les rochers: algues et animaux encroûtants.



28/12/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres