RIVAGES d'ici et d'ailleurs

RIVAGES d'ici et d'ailleurs

BIOLIT, un programme national de sciences participatives sur la biodiversité du littoral

Photo officiel du prrogramme BIOLIT.jpgPhotographie officielle du programme BIOLIT, trouvée sur Internet

 

Le mardi 24 septembre 2013, j’ai participé à Port-Louis dans le Morbihan à une rencontre d’acteurs de l’éducation et du milieu marin pour découvrir un programme national coordonné par Planète mer. Tristan Diméglio, un chargé d’études nous a présenté en détail celui-ci en insistant sur l’intérêt des sciences participatives. Suite à sa présentation, tous les acteurs présents ont pu expérimenter le protocole scientifique sur l’estran rocheux à marée basse.

 

Ce protocole consiste à réaliser des quadras sur des estrans rocheux en présence d’algues brunes pour à la fois identifier le pourcentage de recouvrement et les espèces présentes, ainsi que la diversité et la densité des mollusques. Pour se faire, il faut réaliser deux photos du milieu, remplir une fiche technique tout en utilisant des fiches en couleurs sur les algues et des mollusques comme guide d’identification. Evidemment, il faut un coordinateur pour accompagner les participants dans la démarche. L’ensemble des données sont ensuite transmises sur une plateforme qui enregistre et analyse celles-ci. Chaque structure qui s’engage à participer reçoit une ou plusieurs mallettes pédagogiques pour mettre en œuvre le protocole.

 

L’étude de la biodiversité marine ne fait que commencer. Et bien qu’elle soit la zone la plus accessible, l’étude des estrans rocheux n’est pas franchement la plus significative. Il y a certes les études ciblées de l’Ifermer, la présence du centre de recherches et de ressources de Roscoff, et l’agence des aires marines protégées, l’établissement public sous tutelle du ministère de l’environnement qui fait peur à certains pêcheurs à pied. Et quelques sites internet de qualité, dont DORIS et estran22, pour identifier et mieux connaitre la faune et la flore en biologie marine.  Et c’est un peu près tout.

 

Ce programme de sciences participatives arrive peut être à point nommé pour commencer à mieux connaitre nos estrans. Le programme ne permettra pas d’avoir une vision globale, systémique des estrans mais il a le mérite d’engager une démarche de connaissances sur la biodiversité. Par ailleurs, ce dispositif offre une approche concrète pour faire découvrir les sciences et la biologie marine aux différents publics qu’accueillent les bénévoles ou les salariés de Bretagne Vivante.

 

Pour le moment, sur le littoral atlantique aucune structure ne s’est encore engagée dans le programme, même si plusieurs d’entre-elles ont déjà été informées par mes soins. Comme il a été évoqué lors de la dernière réunion de section, je vais continuer d’informer les associations et personnes ressources tout en proposant à l’association Graine 44, réseau d’EEDD en Pays de Loire, d’organiser la venue de l’animateur du dispositif pour qu’il puisse motiver les structures et former des personnes au protocole. Deux questions se posent : Est-ce que ce programme mérite que l’on s’y engage ? Et si la réponse est oui. Quelles seraient les personnes de la section ELO qui seraient intéressées pour animer ce programme ?

 

James GUILLON, pour Bretagne vivante, octobre 2013                                                                                                                          

 

Pour en savoir plus

Voici ci-dessous quelques liens communiqués par Tristan Diméglio, chargé d’études scientifiques :

Le site web de BioLit : http://www.biolit.fr  & celui de Planète Mer : http://www.planetemer.org , un rapport du Président du MNHN sur les sciences participatives : "l'apport des sciences participatives dans la connaissance de la biodiversité" : http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_Sciences_participatives_2012.pdf

Un diaporama synthétique sur le programme national BIolit et des sciences participatives : https://docs.google.com/file/d/0BySEW4jTI7NLVnVwV2dySmk0Mmc/edit?usp=sharing

 Le site web de Vigie Nature : http://vigienature.mnhn.fr/

 

Les outils

Une carte interactive des sites prospectés et des relais existants : https://maps.google.com/maps/ms?ie=UTF&msa=0&msid=215110972009656884004.0004e1b1d252dabc4d82a

 Les fiches d'observation N2 et fiches d'identification sont disponible ici : https://drive.google.com/folderview?id=0BySEW4jTI7NLVU5ua0tmcmZPRms&usp=sharing

 



13/02/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres